Les chrétiens célèbrent l’épiphanie 12 jours après Noël soit le 6 janvier. C’est le moment où les fidèles se souviennent des Rois mages Sages qui ont rendu visite à Jésus à sa naissance. En Italie l’arrivée de la sorcière Befana, le jour de l’épiphanie, sonne la fin des décorations de Noel et l’arrivée de nouveau cadeaux. Apprenons-en plus sur cette sorcière et cette coutume encore très pratiquée par les Italiens.

Le mythe de la Befana

La Befana qui signifie « épiphanie » en Grec est un personnage mythique vivant dans l’inconscient collectif des Italiens. Son origine provient des traditions chrétiennes et de la culture populaire et mélange éléments folkloriques et chrétiens. L’histoire raconte que les Rois Mages demandèrent leur chemin à une vieille femme pour aller à Bethléem offrir des cadeaux à Jésus. Ils lui proposèrent de les accompagner mais elle refusa. Elle regretta et décida de les retrouver, avec en main un panier rempli de gâteaux et petits présents qu’elle offrait aux enfants rencontrés sur sa route. Selon la tradition italienne, la Befana arrive donc sur son balai pour rendre visite aux enfants le 6 janvier. Durant la nuit de l’Epiphanie et vient leur déposer des surprises.

Comment célèbre-t-on la Befana en Italie ?

En Italie, le 6 janvier est déclaré jour férié. De nombreuses villes d’Italie organisent des festivités et des défilés pour célébrer la sorcière. Cortèges, fanfares, sorcières volantes, sorcières fantoches, tout le monde se déguise pour ressembler à cette sorcière aussi adorée que le Père-Noel lui-même ! À Nantes aussi, chaque année, le centre culturel franco-italien vous invite à célébrer la Befana dans la tradition des fêtes de fin d’année !