Dessert servi partout dans le monde, les profiteroles sont un franc succès ! Si vous ne voyez pas ce que c’est, ce sont des choux à la crème sur lesquels on verse du chocolat fondu. La pâte à choux elle est une combinaison de farine, de beurre, d’œufs et d’eau. Le chou à la crème est presque invariablement rempli d’ingrédients tels que la crème fouettée, la crème pâtissière ou la crème glacée. Revenons sur son invention et ses évolutions !

D’où nous viennent les profiteroles ?

Comme pour beaucoup de recettes, il existe de nombreux mythes quant à la création et l’origine du chou à la crème. Selon une légende, le chef cuisinier de Catherine de Medicis, Popelini, aurait inventé le dessert en 1540. De même beaucoup de gens pensent que le chou à la crème est originaire de la France ou de l’Italie de la Renaissance. En dépit de ce passé flou, cette pâtisserie a reçu son nom en raison de sa ressemblance avec un chou après sa cuisson. Au 19ème siècle, la profiterole fait son entrée en France et en Angleterre et le chou à la crème se démocratise dans l’art culinaire décoratif. Il existe même des traces de choux à la crème figurant sur un menu aux États-Unis datant de 1851.

Des profiteroles sucrées…aux salées !

Actuellement, le chou à la crème est consommé dans le monde entier et a été développé non seulement comme dessert, mais aussi comme plat principal. De nouvelles garnitures sont ajoutées à la pâte à choux, créant de nombreuses combinaisons différentes. Maintenant, des choux à la crème sont disponibles dans le commerce au supermarché. Il existe même des magasins spécialisés dans les choux à la crème qui proposent de nombreuses garnitures et revêtements personnalisables allant du sucré au salé !